• AVOCATS FRANCOPHONES VALENCIA-ALICANTE-MALAGA

IMPÒTS À PAYER COMME PROPRIÉTAIRE EN ESPAGNE

IMPÒTS À PAYER COMME PROPRIÉTAIRE EN ESPAGNE 1024 1024 tlacorp

Tous les propriétaires de propriétés espagnoles, doivent payer les suivants impôts annuellement :

1.- La Taxe municipale : C’est l’impôt sur la propriété à payer a la Mairie ou la propriété est situé. Cet impôt est calculé avec un valeur fiscal de la propriété, et doive être payé pour les propriétaires de tous les propriétés situâtes en Espagne. Cette taxe peut également inclure le paiement du service de collecte des ordures, et d’égout.

2.- Impôt sur le revenu : Cet impôt est payé aussi pour tous les personnes avec biens en Espagne. Alors, comme propriétaires de propriétés en Espagne, vous devez déclarer, et payer cet impôt, que serait différent en relation à votre condition personnel comme résidant fiscal en Espagne, o comme non résidant.

3.- Impôt sur la fortune : Cet impôt est seulement considéré pour Être payé en fortunes en Espagne en plus de 700.000 EUR par personne.

◦ Quelles seront les obligations impôts dois-je payer comme propriétaire d’un bien immobilier en Espagne SI JE SUIS non résident en Espagne?. –

En tant que propriétaires d’un bien immobilier espagnol que vous avez à remplir les obligations suivantes:

Comme commenté avant, en plus de l’mpôt Municopal, il faut faire la déclaration de l’impôt sur le revenu chaque année – C’est le modèle 210.

Alors, comme propriétaire non résident en Espagne, Il ya deux taxes qui, en plus du de concert avec le Conseil de l’impôt, doivent être payés annuellement, qui sont l’impôt sur la fortune et l’impôt sur le revenu.

L’impôt sur la fortune annuel, est maintenant considéré seulement pour fortunes en plus de 700.000 annulé pour cette année, et c’était est de 0’2-0, 4% calculé sur la valeur déclarée dans l’acte notarié.

L’impôt sur le revenu est de 0,2-0’5% calculé sur la valeur nominale de la propriété à la mairie, à payer seulement des la première année de l’achat.

◦ Est-ce qu’il y a des différences de taxes entre résidents et non-résidents ?

Bien sûr, il existe.

Si vous n’avez pas demandé la résidence fiscale espagnole (Vous payez vos impôts dans votre pays d’origine), vous devez effectuer toutes les déclarations et les paiements d’impôts dans le pays dans lequel vous avez la résidence.

Mais, en Espagne, il faut faire les déclarations et les paiements appropriés pour le revenu comme non-résidents. La présentation de la déclaration de l’impôt doive être faite avant le 31 Décembre de chaque année.

Si vous avez demandé la résidence fiscale espagnole, vous devez faire toutes les déclarations et les paiements d’impôts en Espagne. Donc, vous devez faire en Espagne toutes les déclarations et les paiements de taxes, de votre richesse dans le monde entier. La présentation de la déclaration de cet impôt doive être faite avant le 30 de June de chaque année.

Par exemple: Si vous venez d’un autre pays, et vous vivez en Espagne depuis deux ans, et vous avez demandé la résidence fiscale espagnole, vous devez faire les déclarations d’impôts en Espagne, en tant que résident espagnol. Donc, vous devez déclarer tous les revenus en Espagne, les pensions, les actifs, etc que vous pourriez avoir en Espagne, ou dans tout autre pays dans le monde.

◦ Comment pourrais-je me procurer le séjour en Espagne FISCALE?. –

Demande de la résidence fiscale espagnole dans les douanes espagnoles. C’est un document qui est donné pour vous, une fois que vous démontrez que vous vivez en Espagne pendant plus de 6 mois per année (présentant généralement le Padron, ou avec les factures d’électricité et d’eau).

VOUS ÊTES résident espagnol, au moment dans le quel vous obtenez la certification comme résident fiscal ESPAGNOL délivré par l’Office de l’impôt espagnol ou des douanes espagnoles, et puis vous commencez à payer vos impôts en Espagne, et non dans votre pays. Cela signifie que votre pays d’origine doive quitter à taxer vous revenus, et donc c’est l’Espagne qui fait par la suite.

Pour cela, vous devez:

Vous devez passer plus de 183 jours en Espagne dans une année civile. Vous devenez responsable si oui ou non vous prenez un permis de résidence officielle. Ces jours-ci n’ont pas à être consécutifs. (Absences temporaires d’Espagne sont ignorés aux fins de la règle des 183 jours, sauf s’il peut être prouvé que l’individu a sa résidence habituelle dans un autre pays pendant plus de 183 jours dans une année civile.).

Ou, votre «centre des intérêts vitaux» est en Espagne, par exemple, la base de vos activités économiques ou professionnelles est en Espagne.

Ou, votre conjoint habite en Espagne et que vous n’êtes pas légalement séparé, même si vous pouvez dépenser moins de 183 jours par an en Espagne

Notez que les années d’imposition espagnol est la même que l’année civile (du 1er Janvier – 31 Décembre), contrairement à d’autres pays comme le Royaume-Uni, qui est de 6 Avril à 5 Avril.

Votre nom (obligatoire)

Votre nationalité(obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Votre téléphone (obligatoire)

Sujet (obligatoire)

Votre message

[honeypot honeypot-923]